La lettre de motivation en Espagne

Premier contact avec un employeur potentiel, votre lettre de motivation doit respecter les usages du pays : dactylographiée, courte (2 pages maximum), rédigée en espagnol (même si vous ciblez une société française) ou dans la langue de l’annonce, et adressée nommément au DRH ou responsable du département.

Pour en savoir plus, reportez-vous à :

  • Le CV, la lettre de motivation et l’entretien d’embauche en espagnol de J. Studer-Laurens et M. C. Simonin, éd. d’Organisation.
  • 200 modelos de curriculum de Martha Alles, éd. Granica.

 

— Entretien d’embauche —

La ponctualité, la discrétion vestimentaire, le téléphone portable éteint sont les clés pour bien aborder un entretien d’embauche. Ne soyez pas étonné que votre interlocuteur vous tutoie, le formalisme n’est pas aussi prononcé qu’en France. En revanche, respectez le code hiérarchique et demeurez dans le vouvoiement. Attendez-vous à des tests – ils font partie du processus de recrutement – et à un certain nombre de questions concernant votre motivation à vouloir travailler en Espagne. Évitez de négocier votre salaire à la première entrevue et ne partez pas sans avoir noté le nom de la personne à recontacter sous quinzaine.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour bénéficier d’une expérience utilisateur optimale. plus d'information

Les paramètres de cookies de ce site Web sont configurés sur "autoriser les cookies" pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site Web sans modifier vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer